Histoire de la dentelle de Chantilly

La production de dentelle à Chantilly remonte au XVIIe siècle, et s’inscrit dans le grand développement de centres de production dentellière dans le nord de la France sous l’impulsion de Colbert. Anne de Bavière, princesse de Condé, crée la première école de dentellières à Chantilly en 1694. Cette dentelle est alors connue sous le nom de « Blonde », d’après la couleur de la soie jaune pâle argentée et scintillante issue du cocon du « Bombyx du mûrier » et utilisée pour sa fabrication. Très vite des marchands dentelliers s’installent à Chantilly et organisent un réseau de dentellières, dessinateurs et autres piqueurs constituant la chaîne de production de cette précieuse parure fabriquée à la main, aux fuseaux. Cet artisanat pratiqué par les femmes fait vivre de nombreuses familles. En 1825, l’industrie dentellière emploie encore 1000 femmes à Chantilly et ses environs.

A l’aube du XIXe siècle, le fil de soie est teint en noir et la « blonde noire » apparaît, alternant avec la « blonde blanche » qui perdurera jusque vers 1840. Chantilly se spécialise alors dans la dentelle noire et crée une dentelle particulièrement fine, aux motifs floraux sur un fond de mailles hexagonales. Elle prend simplement le nom de « Chantilly » et connaît un succès retentissant dans l’Europe entière. La reine Marie-Amélie, épouse du roi Louis-Philippe, et ses belles-filles les duchesses d’Aumale et de Nemours en raffolent. Sous le Second Empire, c’est l’impératrice Eugénie de Montijo femme de Napoléon III qui en pare ses toilettes, mantilles et soutient la mode de cette dentelle de soie noire. La dentelle cantilienne est tellement appréciée que d’autres villes –comme Bayeux- commence à la produire sous le nom de « Chantilly ». Cependant, dans la seconde moitié du XIXe siècle, la mécanisation supplante la production « main » et les dentellières cantiliennes disparaissent.


La « Chantilly » est toujours produite en France mais dans le Nord et de façon mécanique. Si elle est oubliée de nombreux Cantiliens, elle est très prisée des couturiers et chausseurs de luxe qui depuis quelques années la remettent à l’honneur dans leurs collections haute couture et même dans leurs robes de mariée en version blanche.

Elle est aussi très prisée des touristes asiatiques car elle symbolise « l’art à la française ». Les américains connaissent la Chantilly grâce à un rock des années 50’ «Chantilly lace, pretty face» !


© Xavier Chrétien  

Les horaires



Le musée vous accueille

du vendredi au dimanche de 14h à 18h

et pour les groupes tous les jours sur réservation à l'adresse

aloyez@chantilly-senlis-tourisme.com

 

copyright QUENNETIER LORENZI

Les rendez vous de la dentelle

Tous les mois, le musée propose une visite, un atelier, une rencontre, une expérience pour découvrir la dentelle de façon plus originale, plus approfondie ou tout simplement différente. 

Le musée de la dentelle invite...

Régulièrement, de nouvelles présentations pour mettre en valeur la dentelle et la création contemporaine.

Le musée hors les murs...

L'association La Fabrik organise la 2e édition du Festival Les balades photographiques de l'Oise du 21 mai au 10 juillet. À cette occasion, découvrez les photos de Fabienne Van Pee consacrées à la dentelle de Chantilly, en extérieur, place de la mairie à Coye ! 

Et découvrez aussi le travail des autres photographes sur le monde animalier et le patrimoine local. Plus de renseignements sur Facebook La Fabrik côté cours

Focus sur...


Rencontre avec...

Jusqu'au 22 mai prochain, découvrez le travail des  plasticiennes et graveures du Collectif des Artistes de Nanterre (CAN). Les artistes vous invitent à découvrir les créations issues de leurs expérimentations  lors de leur résidence  au musée.

 







Musée de la Dentelle de Chantilly 

34, rue d'Aumale 60500 CHANTILLY

03 44 60 92 36 (aux horaires d'ouverture)

Retrouvez l'actualité du musée sur le facebook des Amis du musée "les Amis du Musée de la Dentelle de Chantilly"